L’info éco dans la Marne

Le Gouvernement lance un grand Plan de Sobriété énergétique

La Première ministre Élisabeth Borne a dévoilé, le jeudi 6 octobre 2022, les principales mesures visant à économiser l’énergie, pierre angulaire du plan de Sobriété énergétique voulue par le Gouvernement à l’approche de la période hivernale.

Dans un contexte de crise énergétique sans précédent, qui a bouleversé les modes de consommation, l’État prend des engagements qui font de la sobriété une évidence et un pilier de la transition écologique. Une sobriété qui sonne comme une nouvelle manière de penser et d’agir. L’objectif n’est plus de consommer délibérément mais de manière responsable. « Il est question de consommer responsable, d’être solidaire et de réduire notre empreinte sur le climat » ajoute Élisabeth Borne lors de son discours.

Dans cette urgence de transition énergétique, la sobriété s’est donc imposée. L’État invite chacun à agir collectivement, à son niveau, afin de parvenir aux objectifs fixés dans les années à venir. Des objectifs clairs ; baisser la consommation d’énergie du pays de 10 % d’ici les 2 prochaines années et 40 % d’ici 2050, se séparer des centrales à charbon et des énergies fossiles, accélérer la décarbonisation de nos énergies afin de baisser de 55 % les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2023, être le premier grand pays à reprendre son indépendance géopolitique afin de rendre le pouvoir d’achat aux citoyens français et de lutter contre le réchauffement climatique.

Ce défi est en passe d’être relevé, et chaque citoyen doit avoir son rôle à jouer afin de rendre à la France ce qu’elle est, c’est-à-dire, une société plus sobre et décarbonée.

Ce plan s’établit en 15 mesures phares qui garantissent plus de sobriété dans les bâtiments, dans nos modes de déplacement, pour les collectivités, pour les entreprises, dans le sport et plus d’accompagnement pour un État plus exemplaire. Ces mesures reposent sur 3 actions complémentaires, que sont :

  • Une campagne de communication pour interpeller et rassembler

Avec sa campagne intitulée « Chaque geste compte » le gouvernement compte bien mobiliser l’ensemble de ses acteurs à prendre leur part de responsabilité. Une campagne qui se veut responsable et engagée, une responsabilité collective autour de 3 idées phares : je baisse, j’éteins et je décale ; 3 actions qui invitent les citoyens français à se mobiliser pour diffuser et relayer ce message. Des actions visant, avec la volonté de tous, à atteindre les objectifs fixés par le gouvernement.

  • Des engagements et des gestes simples pour tous

Lors de son discours, la Première ministre a dévoilé la feuille de route applicable à l’ensemble des acteurs français pour avancer collectivement vers cette démarche de transition. Des mesures globales et ciblées, un hymne à la responsabilité collective qui invite les Français à participer et être solidaires avec un soutien du gouvernement qui prévoit d’accompagner les plus précaires énergétiquement dans leur quotidien. Dans cette démarche, tous les leviers sont activés, avec 3 actions principales ciblées autour du chauffage, du numérique et de l’éclairage. La sobriété énergétique, c’est en tout, 10 engagements principaux qui représentent des efforts collectifs, proportionnés et raisonnables pour faire la chasse au gaspillage d’énergie : d’identifier et de cibler les bâtiments inefficaces, de former et informer les agents et nommer, de réguler les systèmes de chauffage en les réglant à 19 degrés dans les pièces de vie, de régler les moyens de chauffe à 55 degrés, d’installer des systèmes de régularisation des chauffages, d’éteindre un appareil en marche quand on ne l’utilise plus, d’éteindre la lumière lorsque l’on ait pas dans une pièce et l’éclairage public de 23 h à 5 h 30, de former les agents à l’écoconduite, de programmer les appareils ménagers en dehors des horaires de pleine consommation avec plutôt une programmation sur les heures creuses et de couper l’eau chaude dans les bâtiments (hors établissements scolaires et de santé).

  • Une mobilisation de l’ensemble des acteurs français (entreprises, collectivités et citoyens)

Dans cette démarche de transition écologique, la France a une responsabilité d’impliquer l’ensemble de ses acteurs à contribuer, à leur échelle, à l’atteinte de ces objectifs, parce qu’« une sobriété efficace, c’est une sobriété concernée ». Un enjeu commun mais des engagements différents. Les entreprises du CAC 40, les TPE ainsi que les PME sont déjà engagées dans cette course à l’énergie. Des tables rondes, des plans déployés, des partenaires engagés, une prise en compte de la sobriété dans leurs budgets annuels pour promouvoir la sobriété. Les collectivités et les élus locaux se sont placés comme des ambassadeurs dans ce plan d’accélération vers la transition écologique. Les citoyens sont attendus pour être solidaires et appelés à participer et à se mobiliser. « Grâce à la mobilisation générale, c’est prendre notre destin climatique et énergétique en main » ajoute Élisabeth Borne.

Enfin, l’État promet de renforcer le dispositif Ecowatt et de mettre à disposition des professionnels un programme « Baisse les Watts » pour leur permettre de suivre en temps réel leur consommation d’énergie mais aussi bénéficier d’un accompagnement et de conseils personnalisés et ainsi, apporter leur contribution dans cette transition écologique et être l’une des clés de notre souveraineté énergétique.

A propos

Pour en savoir plus sur le plan de Sobriété énergétique, découvrez le dossier de presse ainsi que le plan d’actions établis par le Gouvernement.

Vous aimez cet article ?

Thématiques

Dispositifs Énergie - environnement