L’info éco dans la Marne

Année record pour l’apprentissage en 2021

Avec 718 000 nouveaux contrats signés dans le privé et dans le public, l’apprentissage bat de nouveaux records en 2021 après une année 2020 déjà exceptionnelle.

Selon les données publiées par le ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, le nombre d’entrées en apprentissage a bondi de près de 37% l’an dernier, pour atteindre un palier, jamais atteint jusque ici, de plus de 700 000 contrats signés. Dans le détail, ce sont ainsi 698 000 contrats qui ont été recensés dans le secteur privé, dont 49 303 dans la région Grand Est.

Sans surprise, comme les années précédentes, ce sont majoritairement les petites entreprises de moins de 50 salariés qui embauchent des jeunes apprentis, avec 2/3 des contrats signés en 2021. Parmi les secteurs les plus représentés, nous retrouvons les services, et particulièrement les commerces, qui capte l’équivalent de 7 contrats sur 10, suivi par l’industrie et la construction.

Plusieurs dispositifs de soutien à l’apprentissage permettent d’expliquer cette forte hausse des contrats, notamment avec le dispositif "1 jeune, 1 solution" déployé par le gouvernement à l’été 2020. Doté de plus de 9 milliards d’euros, ce plan vise à :

  • accompagner les jeunes pour faciliter leur entrée dans la vie professionnelle ;
  • orienter et former les jeunes vers les secteurs et métiers d’avenir ;
  • accompagner les jeunes éloignés de l’emploi au travers de parcours d’insertion sur-mesure.

Côté employeurs, le plan "1 jeune, 1 solution" leur permet d’obtenir des aides financières exceptionnelles à l’embauche, allant jusqu’à 5000 euros pour jeune de moins de 18 ans et 8000 euros pour un apprenti majeur.

Cette dynamique portée par d’excellents chiffres sur l’apprentissage permet de briser les idées reçues sur une filière qui a longtemps été considérée comme réservée aux métiers manuels. La mobilisation de l’ensemble des acteurs publics et privés de l’emploi-formation depuis quelques années a permis de changer le regard sur l’apprentissage. C’est aujourd’hui une véritable réserve d’emploi pour les jeunes, avec un taux d’insertion de 60% à l’issue de leur formation.

Vous aimez cet article ?

Thématiques

Conjoncture - études Dispositifs Emploi - recrutement Formation - apprentissage