L’info éco dans la Marne

Tourisme : la CCI fait une offre de services

« Susciter, faciliter, rassembler » : c’est par ces mots que Jean-Paul Pageau évoque le rôle de la CCI en matière de développement touristique. Même si elle n’est pas en charge de définir la stratégie au niveau départemental, ni a fortiori régional, la compagnie consulaire estime que tout le potentiel n’est pas encore exploité. Et elle propose clairement ses services aux décideurs.

Le tourisme, c’est 12 400 emplois en Champagne-Ardenne en 2010, soit 4,1 % de la population. C’est moins par exemple qu’en Alsace (5,1 %) ou en Bourgogne (4,5 %), deux régions viticoles de pourtant moindre réputation que le champagne. Les autres chiffres confirment ce retard : le PIB lié au tourisme plafonne à 4 % dans notre région, quand il atteint 6,2 % en France. Le taux d’occupation des établissements hôteliers stagne à 55,7 % en Champagne-Ardenne, tandis qu’il est de 59,4 % dans l’Hexagone (mais l’Ile-de-France gonfle les chiffres).

Notre région présente pourtant un certain nombre d’atouts, au premier rang desquels figurent la notoriété du champagne et la bonne desserte du territoire (autoroutes, TGV, aéroports, y compris ceux de Paris…). Conclusion de Jean-Paul Pageau, président de la CCI, et de son directeur stratégie et marketing, Philippe Wittwer, lors de la conférence de presse mensuelle du 18 avril 2012 : « Il y a un travail de marketing à faire et des retombées économiques à développer. »

Aussi la CCI invite-t-elle les responsables en charge de la politique touristique à se rassembler, à définir ensemble des objectifs, à optimiser leurs moyens et à se partager les tâches pour « faire mieux ». « On est disponible pour ça », insiste Jean-Paul Pageau, qui met à la disposition des décideurs les services consulaires : « Faites-nous travailler sur certains sujets. » Et la chambre de mettre en avant un certain savoir-faire, qui s’est notamment exercé en faveur de la relance du trafic passagers sur Paris-Vatry. Faisant de cet aéroport un « levier pour l’industrie du tourisme ».

La CCI agit

La CCI a investi 400 000 euros dans l’association chargée de promouvoir l’aéroport marnais. Elle est également présente à hauteur de 10 % dans le capital de Reims Evènements (parc des expositions et centre de congrès). Elle organise deux salons qui génèrent des retombées non négligeables pour l’économie locale : Innovact (1,5 million d’euros de retombées, soit 24 emplois en équivalent temps plein) et le VITeff (3,5 millions d’euros, soit l’équivalent de 52 emplois).

La CCI est aussi partie prenante dans des manifestations telles que le Village de Noël à Reims ou les Habits de Lumière à Epernay. Elle vient également d’aider 80 hôteliers à se préparer à la remise aux normes de leur établissement. Bref, même si elle n’a pas la compétence tourisme en tant que telle (bien qu’elle se soit dotée d’une commission tourisme), la CCI « agit », convaincue que « le tourisme est un segment de développement de l’économie ».

A propos

Le tourisme de loisirs et d’agrément a rapporté 515 millions d’euros à la région en 2010, et le tourisme d’affaires (salons, congrès), 125,6 millions d’euros.

Vous aimez cet article ?

Thématiques

CCI international Région tourisme / loisirs / culture

Commentaires