L’info éco dans la Marne

Le manager de transition, l’homme des missions difficiles

Pompier de service, remplaçant de luxe… le manager de transition est surtout l’homme des missions difficiles. Gestion de crise, état d’urgence, amélioration de la performance d’une entreprise : c’est avant tout un professionnel de haut niveau que l’on appelle pour redresser la barre. Explications avec le cabinet Delville Management, invité des Carrefours de l’entreprise de la CCI de Reims et d’Epernay.

Les Carrefours de l’entreprise organisés par la CCI de Reims et d’Epernay le 15 novembre 2012 avaient pour thème : “Incertitudes, mutations, changements… savoir manager par gros temps”. Le cabinet parisien Delville Management est venu expliquer ce qu’était un manager de transition. En deux mots, il s’agit de « confier une fonction, voire la direction de l’entreprise à un intervenant extérieur », comme l’indique Anthony Baron, fondateur et associé du cabinet (à droite sur la photo).

Le manager de transition est souvent un quinquagénaire ayant 25 ou 30 ans d’expérience. Il intervient à la demande d’une entreprise pour en redresser les comptes par exemple ou gérer le changement. Sa mission dure de six mois à un an en moyenne, mais un manager de transition sur cinq finit embauché en CDI. Sa prestation a un coût : 1 200 euros par jour en moyenne. Des honoraires élevés qui réservent ce type de mission à de très grosses entreprises, affichant en général plus de 50 millions de chiffre d’affaires. « Mais une entreprise plus petite peut avoir recours aux services d’un manager de transition à temps partagé », souligne Anthony Baron. Lequel observe aussi que l’intervention du manager de transition permet souvent à l’entreprise de réaliser de substantielles économies sur tel ou tel poste budgétaire.

Remise en ordre (de bataille)

L’un de ces managers de transition, Patrick Tavernier (à gauche sur la photo), a exposé concrètement quel était son rôle et comment se déroulait sa mission en entreprise. Il a pris l’exemple d’une société spécialisée dans la conception et la commercialisation de tenues de combat pour l’armée et la gendarmerie. L’un de ses trois codirigeants, en charge de la partie financière, est décédé subitement, laissant désemparés ses deux associés. Une situation d’autant plus critique que l’entreprise subissait une perte d’activité et affichait une trésorerie fortement déficitaire.

Patrick Tavernier a été appelé à la rescousse par les investisseurs pour assurer la fonction de directeur financier, assister et conseiller le management. Résultat : le service financier a été réorganisé, des tableaux de bord et un reporting ont été mis en place, la structure juridique a été optimisée, des économies d’impôt réalisées, un business plan à l’export établi, et au final un directeur financier recruté par le manager de transition pour le remplacer à l’issue de sa mission. Et pourtant, explique Patrick Tavernier, il n’était pas le bienvenu dans l’entreprise lors de sa prise de fonction (voir notre vidéo).

A propos

Le management de transition, c’est 2 500 missions par an en France et 350 millions d’euros de chiffre d’affaires. Le secteur croît de plus de 10 % par an.

Vous aimez cet article ?

Thématiques

CCI emploi / recrutement événement industrie Reims

Vidéos

Commentaires