L’info éco dans la Marne

La Scop, solution possible pour reprendre une entreprise

Une étude de l’Insee met en exergue le poids du secteur coopératif en Champagne-Ardenne. Et aux yeux de l’Institut national de la statistique, la société coopérative et participative (Scop) peut être une « possibilité de réponse au problème de reprise-transmission » d’entreprise. Que le dirigeant passe la main ou que la société soit défaillante.

Cette étude de l’Insee Champagne-Ardenne, datée de novembre 2012, montre que le secteur coopératif est plus présent dans notre région qu’en France métropolitaine. Il représentait 3,4 % des emplois marchands en Champagne-Ardenne en 2010, contre 2 % dans l’Hexagone. Ce qui classe notre région 4e sur 22.

Deux tiers des emplois coopératifs régionaux sont localisés dans la Marne. Il faut y voir l’influence des industries agroalimentaires qui, au niveau régional, pèsent à elles seules pour 29 % des emplois coopératifs (contre seulement 9 % au niveau national). Et un salarié coopératif sur deux dans l’agroalimentaire régional est employé dans la fabrication du sucre. En revanche, le vignoble champenois a moins recours qu’ailleurs au système coopératif : 19 % des emplois ont ce statut, contre 50 % en Bourgogne et même 80 %en Provence.

Proximité et indépendance

Les coopératives sont plus présentes dans le monde rural que le secteur marchand : un établissement coopératif sur deux et un emploi coopératif sur trois y sont installés, contre 4 établissements du secteur marchand sur 10 et 2 salariés sur 10.

Synonymes de proximité, les coopératives sont aussi moins dépendantes de l’extérieur. Seulement 5 % des coopératives (et 7 % de leurs salariés) ont leur siège en dehors de la région — si l’on exclut le secteur bancaire coopératif qui relève d’une organisation interrégionale. Les coopératives continuent aussi à créer des emplois. Elles pourraient également en sauvegarder en cas de cessions/reprises d’entreprise effectuées sous le régime de la Scop. Mais l’Insee observe que ce statut est encore marginal en Champagne-Ardenne — on n’y dénombrait que 24 Scop début 2012 — malgré les aides mises en place par le conseil régional.

Pour en savoir plus, télécharger cette étude sur le site de l’Insee ou bien en cliquant ici : Télécharger l’étude complète

Vous aimez cet article ?

Thématiques

agro / viti commerce conjoncture / études / statistiques emploi / recrutement industrie Région services / tertiaire

Commentaires