L’info éco dans la Marne

Plongez dans l’univers de l’artiste Nicolas Périgois

Sa peinture est figurative et fait aussi référence à la nature. La couleur y est prépondérante. Nicolas Périgois, artiste peintre, cherche à établir une communication intime avec le spectateur.

Rémois, Nicolas Périgois a toujours baigné dans l’univers de la peinture, passion de son père, copiste de talent baignant dans l’univers de Dali.

Après avoir entamé une licence d’Histoire de l’Art à Lille et intégré l’ERSEP (Ecole Régionale Supérieure d’Expression Plastique) à Tourcoing, Nicolas prend la décision de se consacrer entièrement à la peinture. « Je voulais m’orienter vers une activité vraiment concrète ».

Pragmatique et prudent, il exerce sa passion en amateur. «  J’ai un travail à temps plein par ailleurs. Je concilie les deux, mon métier et ma passion  ».

Notre artiste possède un atelier attenant à son domicile et a commencé à exposer ses toiles au début des années 2000. « Les retours ont été favorables. Ce qui m’a encouragé à continuer en ce sens. Mon réseau s’est peu à peu étoffé  ». Depuis, il peint entre 20 et 25 toiles par an. En plus du temps centré sur la peinture proprement dite, il faut ajouter celui passé à préparer des expositions, au relationnel. « Sur 12 mois, seulement 6 sont vraiment consacrés à la production  ».

La peinture de Nicolas peut se définir comme une peinture de partage et de communication. Deux grands thèmes se retrouvent dans ses toiles :

  • L’aspect figuratif, avec des personnages expressifs, en binôme ou en trinôme. La communication est silencieuse, gestuelle, émotionnelle. L’artiste privilégie l’expression par l’attitude. « Mon travail est basé sur la ligne courbe. Puis peu à peu, au fur et à mesure de ma réflexion, la ligne est devenue plus anguleuse  » (cf. Modigliani vs Brancusi).
  • La nature, avec une construction basée surtout sur la couleur. « Van Gogh m’a beaucoup inspiré  ». La ligne est fugace. Seule la couleur développe l’ensemble de l’oeuvre.

Mais il ne veut surtout pas rester figé sur une ligne. « Je m’inspire aussi bien d’une rencontre que d’un magazine. Mon travail est éclectique. Il faut sans cesse que je découvre quelque chose de nouveau. Je ne souhaite pas un carcan stylistique, mais une découverte passionnée de ce que l’esprit créatif peut m’apporter  ».

Ayant vécu à Toulouse, Bordeaux et à Lille, notre artiste déplore le manque de galeries à Reims pour promouvoir de jeunes talents. « Mais ça commence à bouger » avoue-t-il.

Sa notoriété est discrète et se développe surtout grâce au bouche-à-oreille et aux expositions auxquelles il participe. Il vient dernièrement d’exposer au 29e Salon d’automne à Dormans. Deux autres expositions multi-artistes sont prévues d’ici fin 2015, au Silo de Château-Thierry et à Muizon.

« Mon but est avant tout de faire ce que j’aime, de faire plaisir et de me faire plaisir. Tout en évitant le côté mercantile de l’artiste et du business de l’art  ».

A propos

Retrouvez Nicolas Périgois sur son site internet : http://www.nicolasperigois.com/

Vous aimez cet article ?

Photos

Commentaires