L’info éco dans la Marne

Les METAMORPH’EAU’SES de Châlons-en-Champagne

Un spectacle son et lumière itinérant sur l’eau, unique en Europe ! Ce sont les METAMORPH’EAU’SES à Châlons-en-Champagne. Une alchimie lumineuse qui unit l’eau, la pierre, la verdure et la lumière. L’épisode 3 a été lancé le 10 juin dernier.

Un mot mystérieux, magique, évocateur pour vivre la métamorphose nocturne de Châlons-en-Champagne : METAMORPH’EAU’SES !

C’est un spectacle de lumières itinérant sur l’eau, unique en Europe. La meilleure façon de le découvrir est d’embarquer sur l’un des bateaux de l’Office de Tourisme et de se laisser conduire au bout de la nuit, tout au long de l’itinéraire qui forme une boucle en plein cœur historique de Châlons-en-Champagne, pour admirer les scénographies et les mises en lumière qui ont été spécialement créées sur les principaux monuments et ponts que l’on peut admirer.

Les METAMORPH’EAU’SES sont nées en 2015 sur une idée originale de l’Office de Tourisme de Châlons-en-Champagne. L’épisode 1 en 2015 a permis de découvrir la première phase de ce spectacle de lumière itinérant et a connu un succès immédiat. L’épisode 2 en 2016 a attiré plus de 7 000 passagers avec la mise en lumière du petit Jard, de l’école du cirque et du pont des Mariniers.

L’épisode 3 a été présenté le 10 juin 2017 dans le cadre d’une soirée festive. Il vient compléter les 2 premiers épisodes avec deux nouveaux spectacles son et lumière sur l’église Notre-Dame-en-Vaux et sur le Pont Putte-Savatte, ainsi que diverses illuminations aux cours de la balade.

METAMORPH’EAU’SES se découvre aussi à pied. Le spectacle a été pensé pour que les piétons puissent profiter du spectacle, tout en se promenant dans la ville. Pour faciliter leur cheminement, un circuit est accessible sur une nouvelle application : IdVizit, conçue à l’initiative de l’Agence de Développement Touristique.

Cet été, laissez-vous séduire par ce spectacle unique et magique !

A propos

Vous aimez cet article ?

Thématiques

Châlons-en-Champagne événement tourisme / loisirs / culture

Commentaires