L’info éco dans la Marne

A Reims, la rénovation urbaine passe aussi par le commerce

Quatre bailleurs sociaux vont progressivement commercialiser plus de 12 000 m2 de cellules d’activités en pieds d’immeubles dans les quartiers en rénovation : Croix-Rouge, Orgeval, Wilson et Les Epinettes. Des locaux destinés au commerce, aux services et à l’artisanat. Une charte des enseignes et des vitrines accompagne ce dispositif.

La rénovation urbaine ne se limite pas aux logements et aux équipements publics. La Ville de Reims et les quatre organismes HLM impliqués (Effort Rémois, Foyer Rémois, Reims Habitat et Foncière Logement), font porter aussi leurs efforts sur le tissu économique des quartiers.

Plus de 12 000 m2 de locaux à usage professionnel vont ainsi être mis sur le marché d’ici à 2014. Leur commercialisation a débuté en 2011 dans le quartier Pays de France (sous-quartier de Croix-Rouge). Tous ces locaux sont proposés exclusivement à la location dans le cadre de baux commerciaux classiques. Leur surface varie de 71 à 260 m2.

Les cellules sont livrées préaménagées (vitrines posées et rideau de protection) ou brut de béton. Elles sont destinées aussi bien à des commerces (créés ou transférés) qu’à des ateliers ou des bureaux. Elles sont situées en pied d’immeuble dans des bâtiments neufs implantés le plus souvent en bordure d’artères très passantes, le long de la ligne de tramway.

Trois nouveaux pôles à Croix-Rouge

Cette nouvelle offre commerciale dans les quartiers va se traduire par la création de nouveaux pôles commerciaux :

  1. Croix-Rouge : pôle Université au pied de la fac de droit et de RMS (18 locaux pour fin 2012) ; pôle Pays de France avenue du Général-Bonaparte (15 locaux en cours de commercialisation) ; pôle Croix du Sud près de la fac de médecine (2 locaux encore disponibles).
  2. Wilson : aménagement de la place Mozart en cours d’étude.
  3. Orgeval : activités supplémentaires rue du Dr-Schweitzer.
  4. Epinettes : création d’un pôle commercial autour du rond-point du Souvenir-Français.

Les activités recherchées : restaurants, magasins d’alimentation, banques, assurances, mutuelles, services à la personne, coiffeurs, esthéticiens, opticiens, espaces beauté et remise en forme, boîtes à copies, informatique et consommables, activités paramédicales, etc.

(Visuel du haut : le futur pôle commercial Université, en face de la faculté de droit et lettres. Visuel du bas : un nouvel îlot commercial dans le secteur Pays de France.)

A propos

Les commerçants, artisans et services qui voudront s’installer devront respecter une “charte des enseignes et des vitrines”. Comme son nom l’indique, celle-ci énumère un certain nombre de prescriptions relatives aux enseignes et aux vitrines. Mais pas seulement : les stores-bannes, étals, terrasses et mobiliers extérieurs sont également concernés.

Vous aimez cet article ?

Thématiques

aménagement / foncier / immobilier commerce Reims services / tertiaire

Photos

Commentaires