L’info éco dans la Marne

Une confiturière en ses Jardins

Elle aime sortir des sentiers battus, marier saveurs et orginalité. Marie Maryns donne libre cours à son imagination pour mettre au point des confitures, gelées, confits et chutneys. Le tout dans un esprit 100 % artisanal à travers sa petite entreprise « Les Jardins de Marie ».

Marie Maryns se définit comme une épicurienne, passionnée par les arts culinaires. Cette ancienne assistante de direction pour une société de prêt-à-porter a décidé à 38 ans de changer radicalement de vie professionnelle pour se lancer dans… les confitures.

« Je faisais déjà des confitures que je vendais sur les marchés. Et l’idée m’est venue d’en vivre. Même si personne n’y croyait au départ  ». C’est ainsi que « Les Jardins de Marie  » ont vu le jour en avril 2003 à Crouy, dans l’Aisne. « C’est le village de mon enfance, où j’ai toujours vécu  » précise Marie.

Dans sa petite entreprise artisanale, à l’esprit familial, notre entrepreneure fait tout à l’ancienne, à la main (« même l’étiquetage et la découpe des tissus posés sur les pots »). Les fruits cuisent dans de grandes bassines. « Je ne choisis que des produits haut de gamme, d’exception. Et achetés le plus possible localement  ». Marie est en effet très exigeante sur les matières premières qui sont sélectionnées avec un souci de rigueur et de qualité.

Cette stratégie a porté ses fruits. « J’ai eu plusieurs années difficiles au début. Mais je me suis accrochée  ». Et puis il y a eu quelques belles rencontres qui ont tout déclenché. Notamment celle, en 2009, avec Bernard Vaussion, ex-chef cuisinier de l’Elysée qui lui a passé commandes pour l’Elysée.

Marie laisse parler son imagination. Elle aime marier saveurs, originalité et faire des mélanges à priori improbables et osés. Aux fruits habituellement utilisés, elle adjoint des vins, des légumes, des champignons, de l’or, des truffes, du whisky… « Les idées me viennent par hasard, n’importe quand. Je les conçois dans ma tête. Reste ensuite à faire les ajustements nécessaires au niveau de la fabrication  ».

Actuellement, la truffe et le cèpe l’inspirent. « J’ai en projet un chutney de poire aux cèpes et aux noix que je sortirai en série limitée. Et un confit de sauternes à la truffe que je viens de commercialiser ».

Ses confitures « made in Crouy » sont uniques. « Les Jardins de Marie », ce sont près de 200 références. Des classiques aux plus insolites. Des confits de fleurs, des confitures et gelées, des confits de vins et chutneys. Parmi ses dernières créations, la confiture « framboise façon crumble » , la confiture
« lentilles vertes du Berry aux noisettes grillées » et le fameux confit de whisky Lagavulin aromatisé au cigare. «  J’essaie de sortir 5 nouveautés par an. Je fais aussi du sur-mesure en fonction des demandes spécifiques de mes clients  ».

Les produits des « Jardins de Marie » sont commercialisés dans la boutique de Crouy ou par l’intermédiaire d’épiceries fines. Notre entrepreneure travaille aussi avec des grands chefs cuisiniers et des établissements prestigieux comme le Sénat. «  Il n’est pas question de travailler avec la grande distribution. Je suis sur un autre créneau et ne tiens pas à faire de la quantité. Je veux garder une production artisanale ».

Et les prix viennent récompenser l’originalité des créations de Marie. On peut citer le titre de Championne du Monde des Confituriades en 2012. «  Une amie m’avait inscrite. J’y suis allée et j’ai gagné  ». Et la médaille d’or du concours des Epicures de l’épicerie fine de Paris.

Et les projets ne manquent pas :

  • une boutique de vente en ligne,
  • l’ouverture d’un espace à Reims, qui combinerait la vente des produits des « Jardins de Marie » et un atelier confiture,
  • la sortie de séries limitées pour laisser plus de place à son imagination.

Notre entrepreneure pense aussi à la relève. Elle travaille actuellement avec 4 personnes et ne voudrait pas que son entreprise disparaisse quand elle sera à la retraite. Et elle compte sur son second, Ronan Guéry, ancien chef pâtissier, qu’elle a formé aux confitures. Ce dernier s’est classé 4e au championnat de France des confituriers en 2014. De bon augure.

« Mon entreprise est très familiale et je tiens à ce qu’elle le reste. Le travail artisanal préserve l’emploi. Je veux transmettre à des jeunes cette philosophie qui m’anime depuis toujours  ».

A propos

Le site internet Les Jardins de Marie : http://www.les-jardins-de-marie.fr/

Vous aimez cet article ?

Photos

Commentaires