L’info éco dans la Marne

Toute une palette d’aides déployée par la CCI pour Kremer Viticole

Son tracteur enjambeur électrique a fait l’objet de nombreux articles dans la presse professionnelle viti-vinicole. A l’état de prototype lors de présentations à des salons comme le VITeff ou le SITEVI, Kremer Viticole lance son industrialisation cette année : un vrai défi pour cette petite société d’une douzaine de personnes portée par la passion de Jacques et Aurélien Kremer, père et fils.

Défi relevé pas vraiment seuls grâce aux conseils de la CCI Reims-Epernay qui a su orienter l’entreprise vers des outils de financement et mettre autour de la table plusieurs partenaires de poids. Si la société n’a pas pu prétendre au fonds national de revitalisation des territoires, elle a pu obtenir une avance remboursable de 100 000 euros du conseil régional Champagne-Ardenne ainsi qu’une garantie sur emprunt de la part d’Oséo. A cela s’adjoint l’aide financière de Saint Gobain Développement en faveur des entreprises de son bassin économique. « En plus, nous bénéficions de la mise à disposition d’un cadre de Saint Gobain en matière de process industriel. C’est bien car nous apprenons le métier. » ajoute-t-il.

Cette palette d’aides a été la bienvenue pour le développement du projet, comme l’explique Aurélien Kremer : « Notre banque a été rassurée par ces partenariats, l’intervention de la CCI et la valeur du projet dans lequel nous avons déjà investi 600 000 euros. Hélène Beaufort, conseiller à la CCI, s’est battu pour nous et nous a fait rencontrer beaucoup de personnes qui nous ont ouvert des portes. Sur ses conseils nous avons pris une banque complémentaire pour répartir les risques. »

Afin de se consacrer pleinement à la nouvelle société – qui devrait se nommer Kremer énergie – Aurélien Kremer a également profité de l’offre de la CCI « Booster de projet ». Un cadre mis à disposition, cette fois par Trèves, l’a ainsi accompagné dans la mise en place d’une nouvelle organisation qui aboutit à l’embauche d’un chef d’atelier pour Kremer Viticole.

Un positionnement haut de gamme

Pour mettre en production la première douzaine de tracteurs enjambeurs - destinés notamment à Moët et Chandon, Kremer Viticole a loué 3 000 m2 à Oeuilly où sont déjà installés les membres du bureau d’études. Ils seront rejoints en septembre par un responsable commercial qui aura la tâche de mettre en place le réseau de concessionnaires. Aurélien Kremer a déjà pensé à l’avenir et au développement des ventes : « Je travaille avec le conseil régional pour avoir une usine relais d’ici deux ans à côté de l’actuelle. »

Bien que le marché des tracteurs enjambeurs pour vignes étroites soit un marché de niche selon lui, la société a su avec son modèle électrique attirer les grandes maisons champenoises et bordelaises soucieuses de l’environnement. Afin de se positionner sur le haut de gamme et de répondre aux dernières normes de sécurité, Kremer a choisi d’être assembleur et de travailler avec les meilleurs fabricants pour chaque partie du tracteur enjambeur. Même si Kremer privilégie les entreprises partenaires locales – au nombre de cinq sur ce projet - les composants viennent d’un peu partout en Europe, voire de Chine.

La PME s’est également rapprochée du Cetim (centre technique des industries mécaniques) pour co-développer son produit : les tests de force et d’usure seront notamment menés par ce centre. Avec toutes ses implications extérieures et la communication réalisée autour de son tracteur enjambeur électrique, la société Kremer a dû se rapprocher de l’INPI pour protéger son invention. Cela s’est fait sur les conseils de la gendarmerie qui s’est intéressée spontanément à la PME : « Elle était motivée par le fait que l’invention reste dans la région et ne soit pas copiée par d’autres entreprises » explique Aurélien Kremer qui avoue pour le moment ne pas avoir de concurrence.

A propos

  • 600 000 euros d’investissement dont 80 000 pour en logiciels et serveurs pour le bureau d’études
  • Kremer énergie débutera avec 6 personnes pour atteindre d’ici à 2014 une douzaine de salariés

KREMER VITICOLE : route des Crayères 51480 VENTEUIL. Tél. : 03 26 58 48 55. Email : contact kremer-viticole.com . Site web : http://www.kremer-viticole.com/

Vous aimez cet article ?

Thématiques

agro / viti emploi / recrutement Epernay industrie innovation / numérique

Photos

Commentaires