L’info éco dans la Marne

Sofralab à Magenta : la nature apprivoisée

Chaque AG de la CCI est l’occasion de donner un coup de projecteur à une entreprise installée sur le territoire consulaire. L’AG du 4 avril 2012 a mis à l’honneur Sofralab, une PME basée à Magenta spécialisée dans la fabrication de produits œnologiques et la prestation de services associés : conseils, analyses… La société agrandit ses locaux et ambitionne de se développer à l’export.

« 60 % des consommateurs ignorent comment on élabore un vin », observe Didier Fages (notre photo), président de Sofralab (Société Française des Laboratoires Œnologiques). Le cœur de métier de l’entreprise de Magenta consiste précisément à « maîtriser un processus naturel de transformation » qui permet à chacun d’entre nous d’avoir du bon vin sur sa table.

Sofralab développe, conçoit et distribue des produits œnologiques, majoritairement d’origine naturelle, intervenant à trois stades de l’élaboration du vin : la vinification, la stabilisation et la conservation. L’objectif étant d’améliorer la qualité du produit final. Les substances employées peuvent soit rester dans le produit fini (on parle d’additif alimentaire), soit en être éliminé par filtration, soutirage, etc. (on parle d’auxiliaire technologique).

Sofralab est connue à travers ses trois marques principales : Station Œnotechnique de Champagne pour les vins effervescents, Martin Vialatte Œnologie et Œnofrance pour les vins tranquilles. Elle produit aussi une gamme de vinaigres sous le nom d’Aceti, et de produits d’hygiène destinés à l’œnologie sous le nom de Provinhy.

Six chercheurs

Créée en 1922, Sofralab est la filiale d’Esseco Group, un groupe industriel familial italien basé du côté de Milan. Elle emploie 150 personnes en France et à l’étranger (Italie, Espagne, Bulgarie). Elle dispose de deux dépôts principaux à Bordeaux et Avignon, en sus de sa plate-forme logistique et de son site de production de Oiry. Une troisième tranche de travaux est d’ailleurs engagée pour agrandir le site marnais.

Sofralab s’appuie à Magenta sur une équipe de six chercheurs et consacre 3 % de son chiffre d’affaires (qui a atteint près de 36 millions d’euros en 2011) à la R&D. « Nous réalisons 25 % de notre chiffre d’affaires à l’international, signale Didier Fages, mais nous souhaiterions monter à 40 %. »

Vous aimez cet article ?

Thématiques

agro / viti Epernay industrie innovation / numérique international services / tertiaire

Commentaires