L’info éco dans la Marne

RELVICOM : un concentré d’entreprises prestataires locales

Relvicom Reims, dirigé par Patrick Sepieter, regroupe des prestataires locaux et sélectionnés pour leurs qualités humaines et professionnelles. Le but de ce réseau : la recommandation et le développement du business.

Trouver le ou les bon(s) prestataire(s) pour réaliser ses projets. Une démarche qui peut être longue et fastidieuse aussi bien pour les entreprises que pour les particuliers. Et c’est là qu’intervient RELVICOM, un groupement de prestataires locaux tous secteurs d’activités, fiables et sélectionnés.

Présent dans toute la France (18 à ce jour), la franchise RELVICOM est représentée dans la Marne par Patrick SEPIETER. A Reims depuis 20 ans, il a exercé une trentaine d’années dans le secteur automobile. « Et puis, j’ai eu envie de me tourner vers quelque chose de différent, de travailler davantage en local et de créer mon entreprise. J’ai eu l’occasion de rencontrer un franchisé Relvicom et j’ai pris contact avec ce réseau  ».

Aidé par la CCI Reims-Epernay pour la construction de son business plan, notre futur entrepreneur a franchi le pas et s’est lancé dans l’aventure entrepreneuriale en mars 2015 avec la création d’une franchise Relvicom dont la compétence s’étend au département de la Marne. « Je bénéficie ainsi du support technique et de la formation dispensée par le franchiseur. Tout en restant totalement indépendant  ».

RELVICOM est un groupement de prestataires locaux, aux compétences variées, pour répondre à un maximum de besoins émanant des particuliers comme des entreprises. Les entreprises adhérentes appartiennent à 3 secteurs :

  • BTP/Immobilier (électricité, charpente, gros œuvre, peinture, cabinet d’architecte, diagnostic immobilier….),
  • Distribution/Equipement (mobilier de bureau, produits audiovisuels, informatique, vidéosurveillance…),
  • Services aux Entreprises (comptabilité, gestion de patrimoine, assurances, formations, avocats, optimisation fiscale, communication et web….).

« On peut dire que Relvicom est ouvert à tous les métiers, dans la mesure où l’adhérent possède l’esprit réseau et apprécie de communiquer et partager  » souligne Patrick Sepieter.

L’adhérent verse une cotisation, type abonnement, valable un an. A noter que chacun des membres-prestataires est l’unique représentant de son métier, « pour éviter toute forme de concurrence ». Ils sont également tenus de respecter une charte qualité qui les engage contractuellement à respecter les valeurs de RELVICOM.

La mission de Patrick Sepieter, responsable et animateur de Relvicom Reims, consiste à s’investir au mieux pour le développement des entreprises membres-prestataires.

D’une part, il se définit comme un apporteur ou facilitateur d’affaires pour les adhérents du réseau. Autrement dit, il se charge de trouver des entreprises ou des particuliers susceptibles de faire appel aux prestataires du réseau et qualifie leurs demandes. « Toute affaire est ensuite entrée dans un logiciel d’informations commerciales que nos adhérents peuvent consulter. A charge pour eux ensuite d’entrer directement avec le client et de conclure ou pas la transaction  ».

D’autre part, Il recherche et sélectionne les prestataires en local pour étoffer toujours plus le réseau. «  Actuellement, nous comptons 21 adhérents. Mon but est d’atteindre le chiffre de 30 d’ici quelques mois et pourquoi pas arriver à 45 d’ici 3 ans  ».

Par ailleurs, notre entrepreneur se charge aussi d’animer le réseau par le biais de petits événements réguliers, sous forme de speed business, petit-déjeuner à thème, cocktail…

Depuis peu, des accords nationaux ont été signés entre la franchise Relvicom et des grandes marques. « Ce qui garantit pour l’ensemble du réseau un minimum d’activités ».

« Passer par le réseau Relvicom, donc par des professionnels sélectionnés pour le niveau de service et de compétence, est avant tout, pour le client, un gage de sérieux, de fiabilité et aussi un réel gain de temps  » précise Patrick Sepieter.

A propos

Le site internet de RELVICOM : www.relvicom.com

Vous aimez cet article ?

Commentaires