L’info éco dans la Marne

Plurial : la caserne Colbert entame sa reconversion

Quelque 65 millions d’euros vont être injectés dans la réhabilitation et la reconstruction du site de l’ancienne caserne Colbert, boulevard de la Paix à Reims. Avant d’y transférer son siège social, Plurial L’Effort Rémois a donné le coup d’envoi de la première tranche : les 137 logements, les bureaux et les commerces de la Villa Colbert. L’aboutissement de six ans de travail.

Le tout-Reims s’était donné rendez-vous le 12 octobre 2012 à l’occasion de la présentation officielle du chantier de rénovation-reconstruction de l’ancienne caserne Colbert. La maire, Adeline Hazan, a rappelé que cette opération d’envergure s’inscrivait dans le projet Reims 2020 et que la ville avait contribué à son accomplissement en rachetant la moitié de l’ex-site militaire qui appartenait encore à l’Etat de façon à vendre la totalité de la friche à Plurial L’Effort Rémois.

L’édile a souligné à cette occasion combien il était important à ses yeux que les sièges sociaux des entreprises restent dans la cité des sacres. « La construction de notre nouveau siège sur le site de la caserne Colbert est le symbole de notre attachement à la ville », a confirmé Alain Nicole, le directeur général du Groupe Plurial. Les locaux actuels du bailleur social, situés à deux pas de là, rue Marie-Stuart, ne sont plus adaptés à l’accueil de quelque 300 collaborateurs.

310 emplois

En attendant son déménagement dans un immeuble flambant neuf à l’angle du boulevard de la Paix et de la place Paul-Jamot, Plurial L’Effort Rémois entame la reconversion du site avec le lancement, à l’angle opposé, d’un programme comprenant du logement (137), des bureaux et des commerces. La troisième partie du site, constituée par le grand bâtiment militaire d’origine, sera réhabilitée pour héberger notamment une résidence de tourisme et un plateau de bureaux. Une ouverture sera percée en son milieu pour permettre de relier la rue Ponsardin au boulevard de la Paix, ce nouveau passage étant appelé à traverser un jardin à la française.

Au total, 36 000 m2 environ de locaux seront aménagés sur cette emrpise de 1,3 hectare. La réalisation du projet nécessitera plus de 60 millions d’euros d’investissement, avec à terme la création de 310 emplois selon Adeline Hazan. Dessinée par l’architecte rémois Jean-Michel Jacquet, la Villa Colbert (formant l’angle gauche du site, voir visuel) est une coréalisation de Plurial, de Nord Est Aménagement Promotion (une filiale du Crédit Agricole du Nord-Est) et de Berdin Immobilier.

Vous aimez cet article ?

Thématiques

aménagement / foncier / immobilier BTP / construction investissements Reims

Commentaires