L’info éco dans la Marne

La Rémoise Laetitia Doucet lauréate de « Talents de Femmes 2012 »

Pour leur sens de l’initiative et leur esprit entrepreneurial, trois Champardennaises viennent d’être mises en lumière par la Délégation aux droits de femmes et à l’égalité Champagne-Ardenne (DRDFE) à l’occasion de ses prix « Talents de Femmes 2012 ». Parmi elles, une rémoise, Laetitia Doucet, la jeune dirigeante de Princess Boudoir.

Il fallait oser, Laetitia Doucet, l’a fait pour combler un vide : cette dynamique trentenaire a créé une boutique de lingerie, corsetterie cocoon glamour baptisée Princess Boudoir, sise au n°5 de la rue Condorcet à Reims. C’est un véritable « love store chic » où elle propose de la lingerie, des cosmétiques et des objets sensuels destinés à « éveiller les sens et les organes », comme elle le murmure joliment sur son site internet (http://www.princessboudoir.fr/). Pour éviter de tomber dans la routine, ce site est doublé d’un blog (http://lovestorechic.canalblog.com/) où elle fait la part belle aux informations tendances dans le registre qui est le sien.
Après avoir été encouragée dans son projet par un prix Reims Initiative en 2011, puis mise à l’honneur à travers le réseau de la CCIRE Créer au féminin (voir sur www.creeraufeminin.com, où figure son témoignage de créatrice), Laetitia vient cette fois d’être récompensée par la Délégation aux droits de femmes et à l’égalité Champagne-Ardenne (DRDFE).
En compagnie de deux autres champardennaises (lire ci-dessous), elle a été primée par la déléguée régionale Béatrice Paillard à l’occasion d’une journée organisée par les BGE (www.bge.asso.fr/pages_locales/BGE_CHAMPAGNE_/edito/). Il y fut rappelé que cette rémoise titulaire d’un BTS Action Commerciale, avait débuté sa vie professionnelle dans le secteur de la vente et comme conseillère en communication pendant une dizaine d’année avant de se lancer dans l’aventure entrepreneuriale…

Sur la photo, de gauche à droite : Chantal Horiot, Angelina Truche, Béatrice Paillard (DRDFE) et Laetitia Doucet.

A propos

Les autres lauréates sont :
  • Chantal Horiot, fondatrice de l’entreprise « Le caveau des Riceys », aux Riceys (Aube), un « lieu convivial et chaleureux ayant pour vocation de faire connaître les petits producteurs locaux et régionaux aux épicuriens d’ici et d’ailleurs ». Ouvrant son établissement 6 jours sur 7 en période estivale, l’active Chantal Horiot souhaite faire connaître sa région. Pour ce faire, elle organise des soirées à thèmes, distribue des flyers dans les gîtes et hôtels situés aux alentours. A noter que pour la création de cette entreprise, Chantal Horiot a bénéficié du FGIF (fonds de garantie à l’initiative des femmes), un dispositif gouvernemental pour encourager la création d’entreprises par des femmes.
    - Angelina Truche, fondatrice de « Angelina Thanatopraxie pour la dignité des défunts » à Langres (Haute-Marne). Après un parcours professionnel riche et original — danseuse au Crazy pendant 6 ans —, Angelina est rentrée à Langres pour se marier, puis a été aide-soignante et a passé son Bac à 42 ans pour apprendre la thanatopraxie !

Vous aimez cet article ?

Thématiques

commerce création / reprise Région Reims

Commentaires