L’info éco dans la Marne

Eventailliste : un métier d’art et de passion

C’est une des rares éventaillistes françaises. A Epernay, Olivia OBERLIN fait revivre ce métier d’art avec enthousiasme et créativité.

Elle fait partie de ces artisans d’art, détenteurs d’un savoir-faire ancestral. Qui veut redonner à l’éventail ses lettres de noblesse, en le remettant au goût du jour. D’origine alsacienne, Olivia Oberlin est styliste de formation. « J’ai toujours aimé la mode et ses accessoires, les belles matières, le travail manuel, la peinture  ».

Après 5 ans en tant que salariée dans différents bureaux de style, Olivia songe à se mettre à son compte. Un peu par hasard, elle découvre dans un magazine le métier d’éventailliste. Et c’est le déclic. « La dernière éventailliste cherchait à passer la main. L’Etat instituait le dispositif de transmission de Maître d’Art pour enrayer le déclin de certains métiers. J’ai donc postulé pour bénéficier de la formation auprès de l’éventailliste maître d’art. J’ai été sélectionnée  ».

C’est ainsi qu’Olivia a été formée pendant trois ans dans l’atelier du maître éventailliste. « Une formation surtout axée sur la restauration de pièces anciennes  ».

En 1998, notre entrepreneure se lance en créant sa propre société. «  Je voulais surtout remettre l’éventail au goût du jour. Et donner la part belle à la création de pièces uniques, originales, modernes  ».

Son métier l’a conduite dans plusieurs villes en France et à l’étranger. Depuis deux ans, Olivia s’est fixée à Epernay. Son atelier est plein de montures de différentes essences, dentelles, soieries, peausseries, paillettes, plumes… tout le nécessaire pour fabriquer des éventails originaux, raffinés. Sous la marque Eventails Olivia Oberlin, notre éventailliste réalise deux collections par an, soit près de 140 pièces nouvelles chaque année. Ce sont là des créations originales. Mais notre éventailliste réalise aussi des pièces sur-mesure (selon les désirs particuliers de ses clients). La restauration d’éventails anciens est également une partie importante de son travail.

« Réaliser un éventail prend du temps et nécessite de nombreuses étapes. Tout doit être fait avec soin pour que l’éventail s’ouvre convenablement. Pour le choix des matières, des montures, des feuilles, les combinaisons sont infinies ».

La clientèle d’Olivia est surtout parisienne (grands hôtels et palaces, boutiques de musées, de parfumeurs) et étrangère. Encore trop peu française et encore moins locale. Pour se faire connaître, elle participe régulièrement à des salons professionnels et à des expositions. « Je cherche de plus en plus à capter une clientèle touristique et à me faire connaître des Maisons de Champagne  ». Elle vient de s’associer à d’autres créateurs au sein de la boutique-gallerie « Le Clos Gallice » à Epernay.

Olivia exposera du 29 avril au 31 mai 2015 à l’Office de Tourisme d’Epernay à l’occasion des 20 ans "Esprit de Champagne". L’occasion de découvrir ses créations et de nombreuses pièces spécialement imaginées autour du Champagne, ainsi qu’une collection privée d’anciens éventails publicitaires sur les Maisons de Champagne.

« L’éventail est un vrai accessoire de mode, plein de charme » précise celle qui fait partie depuis 2006, des Entreprises du Patrimoine Vivant. Olivia Oberlin est parvenu à se faire un nom et à faire revivre un métier encore trop peu connu. En France, on recense environ 10 éventaillistes, dont 3 ou 4 seulement sont compétents pour faire la restauration d’éventails.

A propos

Le site internet : http://olivia-oberlin.com/fr/

Vous aimez cet article ?

Thématiques

Talents / Excellence

Photos

Vidéos

Commentaires