L’info éco dans la Marne

Commerce de gros : la SA Didier dédoublée et cédée pour moitié

Véritable institution à Reims, l’entreprise Didier, dont l’activité historique est la corderie, est désormais scindée en deux entités. L’ameublement reste chaussée Bocquaine, tandis que l’activité industrie a été cédée à un repreneur du Nord. La société issue de cette partition a emménagé dans de nouveaux locaux, situés à côté de la Cartonnerie, le 3 septembre 2012.

Les Rémois devront s’y habituer. La SA Didier, dans sa dénomination d’origine, n’existe plus qu’à travers son activité liée à l’ameublement, à la literie, à la décoration et à la découpe de mousse. Le département lié à l’industrie (corderie, câblerie, emballage…) a quant à lui été cédé. Une nouvelle société a vu le jour, Didier Industrie, et s’est installée dans ses propres locaux, rue Philippe à Reims.

Le repreneur : Philippe Dufour, un chef d’entreprise basé à Dunkerque qui dirige déjà deux sociétés, une qu’il a fondée (DS Levage) et une qu’il a reprise au Havre. « On est spécialisé dans le levage, explique le repreneur. On fait la même chose que la SA Didier, mais pour des tonnages plus importants », activité portuaire oblige.

Maintenance et location

Les trois sociétés sont donc complémentaires. Philippe Dufour et sa fille Hélène, qui est appelée à prendre les rênes de l’entité rémoise, souhaitent en effet étendre leur zone de chalandise dans tout le quart Nord-Est de la France. « On a plein d’idées et de projets, indique la famille Dufour. On va par exemple ajouter une activité de location d’accessoires de levage à Didier Industrie, ainsi qu’une activité de maintenance. On a aussi l’intention d’élargir la clientèle à la grosse industrie. » Les clients actuels se trouvent du côté de la mécanique industrielle, de la viticulture, du BTP, du transport et du monde du spectacle.

« Dans le métier depuis quarante ans », Philippe Dufour se déclare « fier de succéder à quatre générations de Didier » (la société avait été fondée en 1860). Christian Didier et lui se sont rencontrés par l’intermédiaire d’un fournisseur commun. Le cédant et sa famille conservent la partie ameublement — qui représentait 50 % du chiffre d’affaires de la SA Didier — avec quatorze salariés. Didier Industrie démarre pour sa part avec cinq personnes.

Notre photo, de gauche à droite : Philippe Dufour, sa fille Hélène, et Christian Didier

Vous aimez cet article ?

Thématiques

agro / viti BTP / construction commerce création / reprise industrie Reims

Commentaires