L’info éco dans la Marne

Bourgeons et Sens, franchise TERRAMIE : les bienfaits des jardins thérapeutiques

Pharmacienne pendant plus de trente ans, Patricia ESPI s’est lancée récemment dans une nouvelle activité avec son entreprise Bourgeons et Sens : la conception de jardins à visée thérapeutique.

La Rémoise Patricia ESPI a exercé le métier de pharmacienne pendant 30 ans (dont les dernières années en tant que pharmacienne responsable en oxygénothérapie). « Puis, j’ai eu envie d’enrichir mon métier, de donner encore plus de sens à ma vie professionnelle  » précise-t-elle. Passionnée depuis toujours par la nature et ses bienfaits, elle découvre le concept de Terramie. « Ce lien entre le médicamenteux et le non-médicamenteux m’a immédiatement séduite  ».

Aidée par la CCI de Reims-Epernay, Patricia Espi crée fin septembre 2015 sa propre entreprise «  BOURGEONS ET SENS  » et rejoint en octobre 2015 la franchise TERRAMIE. «  Après une formation de plusieurs semaines auprès de professionnels de la santé mais aussi du végétal, je suis devenue la 6e franchisée de ce réseau en France. Ma zone d’intervention comprend l’Aisne, la Marne et l’Oise  ».

« Bourgeons et Sens », franchise Terramie, est spécialisée dans la création et l’accompagnement de jardins thérapeutiques. Ces jardins servent d’outils d’accompagnement pour les professionnels de santé (EHPAD, centres d’accueil Alzheimer, handicapés, autistes, cliniques, hôpitaux, centres pénitentiaires ou tout espace de rencontres intergénérationnelles). Lieu d’apaisement et de bien-être, des études ont démontré leur efficacité auprès des personnes âgées, fragiles ou en situation de handicap. Elaboré autour des cinq sens et accompagnés d’ateliers (hortithérapie), ils sont un véritable lieu de vie, d’échanges, de partage entre patients, résidents, familles et équipes soignantes ; un lien direct avec la nature. « En semant, plantant ou s’occupant d’une fleur ou d’un légume, les personnes âgées ou malades redeviennent actrices de leur vie, se sentent à nouveau utiles, retrouvent l’estime d’elles-mêmes en devenant responsables de quelque chose ».

« Ma valeur ajoutée est d’apporter un accompagnement global. Je conçois des jardins sur mesure adaptés aux établissements et aux pathologies et aux attentes des équipes soignantes. Puis je fais appel à un paysagiste agréé pour la réalisation concrète et j’assure ensuite un suivi et des formations pour l’utilisation de ces jardins, afin que l’équipe soignante se les approprie et que ces jardins soient pérennes ». Notre entrepreneure propose également un protocole de suivi des bienfaits. « Cela me permet de garder le contact avec l’équipe et de refaire régulièrement des adaptations si nécessaire ».

Patricia Espi vient de signer un contrat pour l’élaboration d’un jardin thérapeutique dans un EHPAD de l’Oise. D’autres projets sont en cours. « Elaborer un jardin de cette nature nécessite une connaissance des pathologies et de la vie dans l’établissement. L’équipe soignante doit absolument être intégrée au projet par un travail pédagogique  ».

Notre entrepreneure est pleinement satisfaite de sa nouvelle vie professionnelle. « Faire partie de Terramie me permet de m’appuyer sur une équipe de professionnels très compétents. C’est une franchise à taille humaine, dont je partage totalement les valeurs ». Les jardins thérapeutiques, encore peu connus, ont l’avenir devant eux. « Ils agissent sur la santé physique, mentale et psychologique. Ils diminuent le stress et la prise médicamenteuse, améliorent les relations (soignants-soignés et avec les familles). Les bénéfices pour les professionnels de santé sont également démontrés en diminuant le burn-out  ».

« Au jardin, on est en contact avec du vivant, on ressent les choses, on se sent soi-même « plus vivant ». J’ai plaisir à voir un sourire éclore sur le visage des personnes âgées ou fragiles, simplement en retrouvant le plaisir des choses simples : humer une odeur agréable ou connue, écouter le bruit apaisant de l’eau ou le chant d’un oiseau, goûter la chaleur des rayons du soleil ou manger une framboise tout juste cueillie, admirer la beauté d’une rose ou toucher les pétales d’une fleur... Il pousse plus de choses dans un jardin que ce que l’on y a semé  ».

A propos

Retrouvez Bourgeons et Sens sur sa page Facebook : https://www.facebook.com/Bourgeons-et-Sens-1647732338835972/?fref=ts
Le site internet de TERRAMIE : http://www.terramie.fr/

Vous aimez cet article ?

Commentaires