L’info éco dans la Marne

Zone d’emploi de Reims : désindustrialisation contenue

Selon une étude de l’Insee, la zone d’emploi de Reims, qui s’étend sur une partie des Ardennes, est moins touchée par la désindustrialisation que le reste de la région. Cela en raison d’une plus grande diversité des activités industrielles et d’une présence moins forte des activités soumises à la concurrence des pays émergents.

L’étude révèle qu’entre 2001 et 2007 l’emploi industriel a diminué de 2,1 % en moyenne annelle sur la zone d’emploi de Reims, contre 2,5 % au niveau régional. Une accélération a toutefois été observée en 2008 et 2009, années de crise, avec une moyenne annuelle de -4,4 %. Près de la moitié des emplois perdus au cours de cette période l’ont été dans l’industrie pharmaceutique, qui est quasiment absente ailleurs en Champagne-Ardenne. Facteur préoccupant, l’emploi industriel a continué a chuté depuis 2010 à un rythme plus soutenu que dans la région.

Les trois principaux secteurs industriels présents sur la zone d’emploi de Reims sont, par ordre décroissant, l’agroalimentaire (plus de 30 % des effectifs industriels fin 2009), l’industrie du verre, du caoutchouc et du plastique (revêtements de sol, bouteilles de champagne, équipements automobiles, emballages), et enfin la métallurgie. Mais l’industrie ne pèse que pour 11,9 % de l’emploi total, soit 5 points en dessous de la moyenne régionale.

A l’inverse, la zone d’emploi de Reims se caractérise par une plus forte tertiarisation : 41,4 % des emplois, contre 34,3 % dans l’ensemble de la région. Le secteur des services aux entreprises y est plus développé. Idem pour le commerce de détail, les banques et les assurances.

Télécharger l’étude de l’Insee sur l’évolution de l’emploi dans la zone d’emploi de Reims

Vous aimez cet article ?

Thématiques

agro / viti commerce conjoncture / études / statistiques emploi / recrutement industrie Reims services / tertiaire

Documents

evolution-zone-emploi-reims.pdf

PDF - 944.3 ko

Commentaires