L’info éco dans la Marne

Les tops et les flops des TPE en 2011

L’artisanat du bâtiment se redresse. Les services restent dynamiques. La situation des cafés-hôtels-restaurants s’améliore. Le commerce de détail alimentaire résiste. Le secteur de la santé (pharmaciens, opticiens, prothésistes dentaires) stagne. Ce sont quelques-uns des principaux enseignements à tirer du bilan 2011 des très petites entreprises.

Le chiffre d’affaires des TPE (moins de 20 salariés) a augmenté de 1,9 % en 2011, au lieu de 0,7 % l’année précédente. C’est la tendance de fond relevée par l’Observatoire de la petite entreprise piloté par la Fédération des centres de gestion agréés, en partenariat avec la Banque Populaire.

Cette courbe masque bien sûr des disparités d’une profession à l’autre. Celles qui s’en tirent le mieux :

  • Les plâtriers-décorateurs : + 13,4 %.
  • Les agences immobilières : + 9,6 %.
  • Les électriciens et les entreprises de terrassement : + 7,8 %.

A l’inverse, celles qui s’en sortent le moins bien :

  • Les magasins d’électroménager-TV-hifi : - 12,2 %.
  • Les commerces de cycles et scooters : - 8,4 %.
  • Les studios photographiques : - 7,4 %.

Voir tous les tops et les flops

Vous aimez cet article ?

Thématiques

BTP / construction commerce conjoncture / études / statistiques industrie services / tertiaire

Documents

20_04_12_CP_TopsFlopsTPE2011.pdf

PDF - 384.5 ko

Commentaires