L’info éco dans la Marne

Les Champardennais plus proches de leur lieu de travail

Une étude de l’Insee sur les émissions de CO2 liées aux déplacements dans la région nous renseigne en filigrane sur la Champagne-Ardenne qui travaille ou étudie. On y apprend par exemple que les Champardennais résident en moyenne plus près de leur lieu d’études ou de travail que les autres provinciaux : à 11 km, contre 12,4 km.

Plus de la moitié des trajets (53 %) sont même inférieurs à 5 km. Ces chiffres valent bien sûr uniquement pour les Champardennais qui travaillent ou étudient dans la région. L’Insee précise en effet que 25 700 habitants passent quotidiennement les frontières de la région pour aller travailler (23 200 actifs) ou étudier (2 500 étudiants). C’est ce qu’on appelle les navetteurs. Leur nombre a augmenté de 13,5 % entre 1999 et 2007, dernière année connue. Cette progression atteint même 35,3 % entre la région et l’Ile-de-France.

Chaque jour, 10 800 navetteurs se rendent en Ile-de-France. Certaines liaisons intrarégionales concernent aussi un nombre important de navetteurs : 4 300 entre Reims et Châlons-en-Champagne, 3 800 entre Charleville-Mézières et Sedan, 3 500 entre Reims et Epernay, ou encore 1 400 entre Reims et Charleville-Mézières, mais seulement 570 entre Reims et Troyes (pour beaucoup des étudiants troyens).

Il faut savoir enfin que 78,7 % des actifs ou des étudiants champardennais vont au boulot ou à la fac en voiture ou en moto, 15,2 % à vélo ou à pied, 6,3 % dans les transports en commun (total supérieur à 100 à cause des arrondis).

Consulter l’étude sur les émissions de CO2 et ses données complémentaires sur le site de l’Insee, ou bien la télécharger en cliquant sur ce lien :
Télécharger l’étude

Vous aimez cet article ?

Thématiques

conjoncture / études / statistiques emploi / recrutement formation Région

Documents

deplacements.pdf

PDF - 818 ko

Commentaires