L’info éco dans la Marne

InnoBioECO² : une candidature du triangle marnais en faveur de la Bioéconomie

La candidature InnoBioECO² déposée par le territoire du Grand Reims, de Châlons Agglo et d’Epernay Agglo Champagne, vient d’être retenue comme lauréate de l’Appel à Manifestation d’Intérêt par le Gouvernement destiné à faire émerger des « Territoires Innovants de Grande Ambition ».

Le Secrétariat Général Pour l’Investissement (SGPI) a lancé le 24 mars 2017 un appel à manifestation d’intérêt (AMI) destiné à faire émerger des « Territoires Innovants de Grande Ambition » (TIGA) dans le cadre du Programme d’Investissement d’Avenir 3 (PIA3).

Dotée de 450 millions d’euros sur 10 ans, cette action a pour objectif de sélectionner et accompagner un nombre limité de territoires d’intérêt national dans les étapes clés d’un projet de transformation ambitieux et fédérateur pour favoriser la qualité de vie des habitants et augmenter la durabilité du territoire.

117 projets ont été déposés. 24 ont été retenus comme lauréats, dont InnoBioECO², porté par le territoire du Grand Reims, de Châlons Agglo et d’Epernay Agglo Champagne.

Ce projet centré sur l’économie verte, est articulé autour de la Bioéconomie, de la viticulture, de la smart agriculture et du co-développement territorial. L’ambition portée est de faire du triangle marnais le smart territoire européen de référence de l’économie verte et du carbone positif. Elle vise à mobiliser les forces locales (y compris la population et les usagers) pour transformer durablement le territoire et en faire un moteur d’attractivité.

Un consortium a été constitué autour des agglomérations rémoise, sparnacienne et châlonnaise. Il regroupe l’ensemble des forces vives et des acteurs de la bioéconomie (acteurs universitaires, scientifiques, économiques, grands groupes industriels et coopératifs du territoire).

Une première étape vient d’être franchie. Le territoire dispose d’un an pour affiner le projet et définir plus précisément les actions portées dans le cadre de cet AMI. Il bénéficiera d’un accompagnement et d’un appui financier en ingénierie de l’ordre de 400 000 euros.

Grâce à cette candidature, le territoire se positionne en véritable terre d’expérimentation reconnue au niveau national en s’appuyant sur son excellence agricole, viticole et agro-industrielle dans la Bioéconomie et l’agriculture du futur.

Vous aimez cet article ?

Photos

Commentaires