L’info éco dans la Marne

Financement des collectivités : la Caisse des dépôts soutient l’investissement public

Petites ou grandes, les collectivités locales de Champagne-Ardenne se sont davantage tournées vers la Caisse des dépôts en 2011 pour financer leurs investissements et obtenir du conseil. Au total, sur treize mois, la CDC a injecté près de 195 M€ de prêts pour faire sortir différents types de projets et maintenir un niveau de commandes pour le secteur du BTP, notamment.

Environ la moitié du carnet de commandes des entreprises du BTP (bâtiment et travaux publics) est remplie par les collectivités locales. Pour ce secteur, il est donc vital que ces dernières poursuivent leurs programmes d’investissements et en lancent de nouveaux, y compris en cette période de crise propice à une certaine prudence, voire à de l’attentisme. Qui plus est, nous sommes dans un contexte « où les banques ont tendance à prendre du recul sur le marché du financement des collectivités locales pour différentes raisons (faible rentabilité de ce marché, manque d’activités complémentaires, renchérissement du refinancement long des banques, nouvelles normes de Bâle). Aussi, la Caisse des dépôts entend plus que jamais conforter sa position de partenaire privilégié des collectivités. Nous avons une crédibilité, un véritable capital confiance, et nous jouons pleinement notre rôle de recours », assure la directrice régionale, Gaëlle Velay en rappelant que le groupe CDC est un « investisseur de long terme au service de l’intérêt général et du développement économique des territoires ».

Enveloppe exceptionnelle

« En 2011, dans notre région, la Caisse des dépôts a, estime-t-elle, démontré sa capacité à répondre aux besoins » puisque près de 195 M€ (voir détails ci-dessous) ont été prêtés aux collectivités et aux établissements publics de santé champardennais. Un tiers de cette somme provenait d’une « enveloppe exceptionnelle » débloquée en 2011 (prélevée sur les fonds d’épargne) qui aura permis, au plan national, à la Caisse des Dépôts de prêter au total 3,5 milliards d’euros aux collectivités. Il est à noter que les deux tiers de ces prêts ont été accordés à des collectivités de moins de 2 000 habitants et qu’ils ont servi à la réalisation de chantiers très divers : travaux de voirie et d’assainissement, rénovation de mairie ou de bâtiments communaux, clocher d’église, activités touristiques, maisons pluridisciplinaires de santé…
Preuve que la CDC ne finance pas que de grandes infrastructures ou les lourdes opérations de renouvellement urbain. « Le bouche-à-oreille a bien fonctionné, des communes avec lesquelles nous n’avions pas de lien auparavant son venues nous solliciter et nous avons vu apparaître des petits bastions géographiques », constate Gaëlle Velay en établissant comme suit le palmarès des départements les plus consommateurs de prêts : Marne, Ardennes, Aube et Haute-Marne. Seulement un projet a dû être refusé au cours de ces derniers mois. Mais surtout, la directrice régionale appuie sur « l’effet de levier » généré par ces prêts CDC, avoisinant, selon elle, « les 600 M€ d’investissements sur le territoire champardennais ».

L’effort se poursuit

Suite aux déboires de Dexia, et en attendant la création (fin du premier semestre 2012, en principe) de la nouvelle banque de financement des collectivités locales associant la Caisse des dépôts et la Banque Postale, Gaëlle Velay insiste sur le fait que l’effort ne se relâche pas : « Pour assurer la transition jusqu’à la mise en service de cette nouvelle banque des collectivités locales, le Premier ministre a annoncé le déblocage d’une nouvelle enveloppe de 2 à 5 milliards, prélevée sur les fonds d’épargne de la Caisse des Dépôts. »

(Notre photo : Gaëlle Velay (à gauche), dans les locaux de la direction de la Caisse des Dépôts à Châlons-en-Champagne, accompagnée ici de Jérémy Lépolard, directeur territorial Pôle prêts et rénovation urbaine et de Lara Prunenec, chargée de développement travaillant sur le dispositif de prêts aux collectivités locales)

A propos

Les chiffres
  • 66 M€ ont bénéficié à la région Champagne-Ardenne au titre de l’enveloppe exceptionnelle débloquée en 2011. 53 M€ ont été accordés au titre d’investissements 2011 et 13 M€ sont fléchés sur des opérations programmées en ce début d’année 2012. 79 % du montant des prêts a profité aux collectivités locales et 21 % aux établissements Publics de Santé.
  • de 200 à 180 000 habitants : tous les types de collectivités ont été concernés par les 194,2 M€ prêtés au total entre le 1er janvier 2011 et le 1er février 2012. Le montant de prêts se situe dans une fourchette comprise entre 25 K€ à 14,5 M€.


Tendances
  • Accompagner les petits PPP : « Il y a de la demande et nous travaillons beaucoup en ce moment sur la question des Partenariats publics privés (PPP), une structure de la Caisse des Dépôts se penche d’ailleurs sur les petits PPP, liés notamment à des contrats de performance énergétique », révèle Gaëlle Velay.
  • Portage de bâtiments industriels : « Pour maintenir des activités de production sur les territoires, les collectivités participent à l’externalisation de l’immobilier des entreprises. Nous sommes de plus en plus sollicités pour ce type d’opération de portage de l’immobilier et participons aux montages en faisant appel à des co-investisseurs afin d’alléger le portage public », déclare Gaëlle Velay.

Vous aimez cet article ?

Thématiques

BTP / construction conjoncture / études / statistiques investissements Région

Commentaires