L’info éco dans la Marne

Cessions en Champagne-Ardenne : quand l’entreprise reste en famille

La Champagne-Ardenne est la région française où l’on transmet le plus son entreprise à un membre de la famille : la part des cessions intrafamiliales y atteint 19,2 % du total des cessions, contre 13,5 % en France. C’est l’un des principaux enseignements que l’on peut tirer d’une étude publiée par l’observatoire du Groupe BPCE.

Dit autrement, 19 entreprises sur 100 restent dans le giron familial après avoir été cédées par leur dirigeant en Champagne-Ardenne. C’est dans les Ardennes que ce taux est le plus élevé, suivies de la Marne, puis de la Haute-Marne et enfin de l’Aube.

On note aussi que les PME champardennaises sont davantage reprises par des PME, des entreprises de taille intermédiaire et des holdings que dans le reste de la province. Spécificité marnaise (que partagent les Ardennes) : des taux de cession élevés dans les services et inférieurs à la moyenne dans l’industrie.

L’étude que publie l’observatoire du Groupe BPCE (Banque Populaire Caisse d’Epargne) souligne d’autres caractéristiques régionales. Si le taux de cession en France et en Champagne-Ardenne a été sensiblement identique en 2010 (5,9 % pour la première, 5,8 % pour la seconde), en revanche les effets de la transmission sont différents.

Ainsi, en Champagne-Ardenne, la reprise n’engendre pas de croissance du chiffre d’affaires, contrairement à la moyenne nationale. De même, les entreprises champardennaises rachetées s’endettent davantage que dans le reste du pays.

Voir tous les chiffres régionaux

Voir tous les chiffres nationaux

Vous aimez cet article ?

Thématiques

commerce conjoncture / études / statistiques création / reprise industrie Région services / tertiaire

Documents

OBS2011_PDF_moyenne_def_06-12.pdf

PDF - 3 Mo

PRES_OBS_REGION_Champagne-Ardenne_V_courte-2.pdf

PDF - 331.7 ko

Commentaires