L’info éco dans la Marne

A Reims, Premières Rencontres des Entreprises du Patrimoine Vivant Région Nord-Est/Ile de France

Quelque 400 entreprises labellisées Entreprises du Patrimoine Vivant (EPV), implantées dans la région Nord-Est/Ile-de-France, sont ivitées à se réunir à Reims, le vendredi 27 juin 2014, pour participer aux Premières Rencontres de leur association.

Le Label d’Etat Entreprise du Patrimoine Vivant (EPV), créé en 2005, vise à défendre et promouvoir l’excellence des savoir-faire français. Les entreprises qui en bénéficient sont d’une grande diversité, tant en terme de secteur que de taille. A ce jour, 1 187 entreprises sont détentrices de ce label.

La Champagne-Ardenne compte 32 sociétés EPV, dont des fleurons de l’économie régionale (Biscuits Fossier, l’Atelier Simon Marc, le Champagne Gosset, le Champagne Bollinger, la Tonnellerie de Champagne, les Métalliers Champenois, Arden’Metal). Le dernier en date à bénéficier de ce label est le Domaine des Crayères à Reims (printemps 2014).

L’Association des Entreprises du Patrimoine Vivant, présidée par Philippe Nguyen, œuvre activement auprès des pouvoirs publics pour favoriser le développement de dispositifs de soutien dans les domaines de la finance, de l’international, des normes techniques, de la fiscalité et de la formation.

Ce sont ces deux derniers thèmes qui seront mis en avant lors des Premières Rencontres pour la région Nord-Est/Ile de France de l’Association, le Vendredi 27 juin de 14 h à 18 h à l’Hôtel de Ville de Reims. Des interventions d’experts, différents témoignages (Biscuits Fossier, Champagne Gosset et le Domaine des Crayères) sont prévus. Une large place sera donnée également aux échanges.

Le label EPV : un précieux sésame pour les TPE et les PME, à l’heure où le « Made in France » est porteur sur les marchés d’exportation.

A propos

Contact Presse : emiliejeangeorges orange.fr
Le site internet EPV : http://www.patrimoine-vivant.com/

Vous aimez cet article ?

Documents

epv_communique_de_presse_rencontres_du_27_juin_14.pdf

PDF - 370.3 ko

Commentaires