L’info éco dans la Marne

2011, année de tous les records pour Reims Evènements

Avec un chiffre d’affaires de 8,4 millions d’euros HT, Reims Evènements (la société qui gère le centre des congrès et le parc des expositions de Reims) a réalisé en 2011 la meilleure année de toute son histoire. La progression est de 14 % par rapport à 2010 et de 45 % par rapport à 2009. Des progrès réalisés à effectifs constants.

Avec ses 42 salariés, Reims Evènements fonctionne comme une véritable PME. Une PME qui cherche à être toujours plus performante, comme l’a montré récemment le regroupement sur un seul site (en l’occurrence le centre des congrès) de ses équipes réparties jusqu’alors entre les deux infrastructures. « Cela nous permettra d’être plus efficients et de réaliser des économies d’échelle », explique Eric Quénard, le président de Reims Evènements.

Cette société d’économie mixte locale fait figure aussi d’acteur économique majeur à Reims et aux alentours. « On estime ses retombées à 40 millions d’euros », souligne le directeur, Guillaume Méchin. Les statistiques 2011 complètes : 510 équivalents emplois, 198 manifestations organisées, 305 795 visiteurs, 25 242 nuitées générées, 103 180 repas et cocktails servis par les traiteurs locaux.

Développer l’international et les salons en propre

Ce sont les manifestations organisées en propre par Reims Evènements qui lui rapportent le plus. Aussi la direction souhaite-t-elle mettre sur pied rapidement d’autres salons : le 1er salon carrément Bois aura lieu en octobre, et se profile déjà un nouveau salon dédié à la gastronomie en 2013.

Si les salons restent le cœur de métier du parc des expositions (73 % de l’activité), les congrès pèsent pour les deux tiers dans l’activité du centre des congrès. Cette différence se traduit dans le rayonnement des deux infrastructures : il est national à 56 % et international à 27 % pour le centre des congrès (origine des organisateurs et des exposants), national à 31 % et régional à 22 % pour le parc des expositions. Reims Evènements souhaite augmenter son audience à l’étranger. Au moins deux congrès anglophones se dérouleront dans la cité des sacres en 2015.

Un parc hôtelier à étoffer

De nombreux facteurs concourent aux excellents résultats de Reims Evènements : l’accessibilité de la ville (TGV, autoroutes…) ; l’arrivée de grandes écoles comme Sciences Po qui contribuent à sa notoriété ; les ajustements réalisés en interne (nouvelle configuration de 1 500 places au centre des congrès, priorité donnée désormais à l’organisateur qui remplit le plus l’infrastructure et non au premier demandeur) ; montée en gamme du parc hôtelier (1 500 chambres 3-étoiles dans l’agglo au lieu de 1 000 auparavant). « Mais il faudrait élargir encore la capacité hôtelière », indique Eric Quénard, qui cite plusieurs projets sur le parvis de la cathédrale et sur les sites du Sernam, du Boulingrin et de la Socatrem.

La communication joue aussi un grand rôle. Le directeur de Reims Evènements, Guillaume Méchin, révèle par exemple que faire visiter Reims par des organisateurs potentiels se traduit par un « taux de concrétisation de 75 % ».

Reste que l’année 2012 s’annonce un peu moins brillante que la précédente. « Elle sera comparable à 2010 », estime le président de Reims Evènements : 2012 a été une année d’élections, ce qui n’est jamais très bon pour l’activité économique.

Notre photo, de gauche à droite : Guillaume Méchin, directeur de Reims Evénements, et son président, Eric Quénard

A propos

Le centre des congrès en 2011 : 134 manifestations (dont 29 congrès, 8 conventions et 14 spectacles/concerts), 46 000 visiteurs, un CA de 5 millions d’euros HT (+8 %).
Le parc des expositions en 2011 : 64 manifestations (dont 24 salons), 260 000 visiteurs, un CA de 3,4 millions d’euros HT (+25 %)

Vous aimez cet article ?

Thématiques

conjoncture / études / statistiques Reims services / tertiaire tourisme / loisirs / culture

Commentaires